Coup d’œil sur le Tshukudu, un moyen le plus courant de transport des marchandises à Goma

Le Tshukudu ou Chukudu , nom onomatopée reflétant le bruit du véhicule.est une sorte de grande trottinette utilisée depuis les années 1970, particulièrement en République démocratique du Congo, pour le transport de marchandises.

Coup d’œil sur le Tshukudu, un moyen le plus courant de transport des marchandises à Goma
monument d'un tshukudeur sur sa machine

Le Tshukudu est un drôle d’engin, une sorte de trottinette géante en bois qui permet de transporter jusqu’à 100 kg de matériaux en tout genre. Dans la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo, ils sont légions. Ils sont peu à peu devenus le symbole de ces deux localités. Un rond-point leur est même consacré.

Ils sont une dizaine de grands gaillards. Adossés une géante trottinette en bois à attendre le client. Tous sont « tshukudeurs », ces hommes que l’on croise sur toutes les routes de Goma. À bord de leur trottinette, composée d’une planche d’un peu plus d’1m et deux roues, petite à l’arrière et grande à l’avant, ils transportent toutes sortes de marchandises.
Le Tshukudu mesure en général 2 m et sert à transporter des charges très lourdes. Son pilote, le Tshukudeur, est donc amener à pousser plus qu'à patiner. Il est souvent en bois.
Quand il est vide, le Tshukudu peut être utilisé comme une trottinette classique, en s'agenouillant dessus avec une jambe et en poussant avec l'autre. Quand il est chargé, il doit être poussé sans à-coups. Le relief de Goma permet cependant souvent d'utiliser la pente pour transporter des marchandises sans avoir besoin de le pousser. Le conducteur s'installe alors derrière le chargement et utilise son pied pour freiner en pressant un morceau de caoutchouc contre la roue arrière.
Pour rendre hommage à cette machine et son maître, il y a à Goma, une statue géante installée sur l’un des rond-points du centre ville représentant un Tshukudeur et sa machine donna ainsi son nom au rond-point, désormais appelé « le Rond-point Tshukudu ».
Notons qu’au mois de mars 2013, dans le but de valoriser les jeunes désœuvrés et les inviter à contribuer pour la paix dans la province du Nord-Kivu, une course de Tshukudu était organisée par les Volontaires des Nations unies et la MONUSCO et à travers cet événement les jeunes s'épanouissent et acquièrent de nouvelles connaissances. 120 personnes avaient participé pour la toute première fois, le samedi 16 mars 2013 à la course des vélos en bois «Tshukudu», d’où Emmanuel Rodrigue Itezo, «tshukudeur» de Nyiragongo, avait remporté la course.

Par Adjuvant KRIBIOS-KAUTA